La maison écologique

Le concept de maisons écologiques date d'une trentaine d'années. Il est apparu suite à la crise du pétrole et à la découverte des maisons toxiques de par le simple fait des matériaux utilisés à leur construction dont émanent des poisons. Une maison est considérée comme écologique pour deux aspects :

- les matériaux utilisés à sa construction : ils ne sont pas toxiques, leur impact écologique lors de leur extraction et lors de leur recyclage est minimum

- la vie dans la maison doit être économe en énergie et en rejets polluants.

Les matériaux de prédilection sont bien sûrs le bois qui sert pour l'ossature, la couverture et l’isolation, la pierre, la terre et la paille. La brique de terre crue, la terre paille et la paille permettent de constituer des murs respirant qui régulent l'humidité et qui sont très isolants. Pour l'isolation, la fibre de bois, la laine de mouton, la ouate de cellulose et de liège offrent des coefficients très performants.

La maison doit être orientée consciencieusement par rapport à l'exposition solaire de façon à capter le maximum de chaleur l’hiver et à s'en préserver l'été. Une excellente isolation réduit les besoins de chauffage au minimum. L’utilisation de panneaux solaires pour l'électricité et l'eau chaude, permet d’obtenir de très bons bilans énergétiques, positifs dans les meilleurs cas, c’est-à-dire que l’on peut produire plus d’électricité que l’on en consomme. L’emploi de toilettes à compost, ou d'un système d'épuration des eaux par lagunage transforme les rejets en engrais pour le jardin.

En France, des avantages fiscaux soutiennent ce type de construction, il serait dommage de s’en priver.